Accès client
diagnostic performance énergétique gironde
ernt gironde
diagnostic termites gironde diagnostic gaz gironde diagnostic plomb gironde

Nouvelle Méthode de Calcul du DPE au 1er Janvier 2013 - 13/11/2012

L’arrêté du 17 octobre 2012 modifiant la méthode de calcul pour le diagnostic de performance énergétique a été publié le 10 novembre 2012.

Son application entre en vigueur le 1er janvier 2013 pour la réalisation de l’ensemble des diagnostics de performance énergétique que ce soit pour la vente ou la location de logements .

Beaucoup de changements dans la méthode de calcul :

 

  • Prise en compte des locaux non chauffés en fonction de l’isolation de ces derniers par rapport aux locaux chauffés (relevé de l’ensemble des parois des locaux non chauffés (vérandas, garage, grenier ..))

  • Les déperditions des planchers sont pris en compte dans le calcul global des déperditions.

  • Les déperditions des parois vitrées horizontales sont différentes des déperditions des parois vitrées verticales.

  • Différentiation entre les fenêtres ou portes fenêtres coulissante et battantes, avec ou sans soubassement et toujours en fonction de la nature des menuiseries (bois, pvc…)

  • Les volets sont pris en compte selon le type (jalousies, volets roulants, persienne…) et en fonction de leurs épaisseurs.

  • Les ponts thermiques seront calculés entre le plancher bas et les murs, le plancher intermédiaire et les murs, le plancher et les murs, pour l’ensemble des menuiseries, pour le mur de refend.

  • Apparition du calcul des déperditions par renouvellement d’air en fonction de la perméabilité du bâtiment, du système de ventilation.

  • Calcul des apports gratuits (interne au logements = habitants et équipement électroménager)  et gains en fonction de l’exposition du logement en calculant une surface Sud équivalente des parois vitrées et en fonction de la nature des menuiseries.

  • Prise en compte des masques proches (par exemple un balcon sur les logements collectifs) .

  • Prise en compte des masques lointains (arbres, immeubles adjacents …)

  • Prise en compte de l’inertie du bâtiment selon une définition précise.

  • Calcul d’un facteur d’intermittence en fonction du système de chauffage, de régulation, de type d'émetteur, de la présence d’un comptage ….

  • Prise en compte des chauffages 100 % bois , relève gaz ou fuel sur une chaudière bois , installation de chauffage solaire avec appoint, relève gaz ou fuel d’une pompe à chaleur, installation de chauffage collectif avec base et appoint, plus de 2 systèmes de chauffage

  • Prise en compte des rendements réels des chaudières et de la charge des générateurs de chauffage ou d’eau chaude sanitaire

  • Prise en compte des coefficient de performance des chauffes thermodynamiques (COP)


Quel surcoût par rapport a DPE actuel ?


La méthode de calcul se rapprochent beaucoup de la méthode de calcul de déperditions ThC-Ex pour faire des bilans thermiques sur les bâtiments existants.Le relevé pour ce genre de bilan est d’environ 1h 30 à 2 h sur le terrain et au minimum de 1h au bureau sur le logiciel (pour un travail sérieux). Le DPE actuel prend entre 45 mn et 1h sur le terrain et 15 mn au bureau sur le logiciel.

Le rapport ne changera pas de sa forme actuelle , seule une feuille récapitulative permettra de connaitre les données réellement relevées. Ce diagnostic sera donc opposable en justice.


La charge de travail sera au minimum doublé , le tarif du DPE sera sans doute en très grosse augmentation pour un résultat qui sera, sans aucun doute beaucoup plus proche de la réalité. 


« Retour aux actualités

Diagnostic immobilier proche de Bordeaux